Monthermé et son histoire

 

Située dans le massif de l'Ardenne, la commune de Monthermé s'est développée de part et d'autre d'un méandre de la Meuse et d'un de ses principaux affluents, la Semoy. Sur les Hauts, l'écart des Haut-Buttés est, depuis le XVIIIe siècle, un lieu de culte dédié à Saint-Antoine.

 Géologie

Au plan géologique, Monthermé se situe en limite du Cambrien et du Dévonien, marqué dans cette partie de l'Ardenne par un conglomérat, relique d'un cordon littoral appelé le poudingue de Fépin. On peut observer celui-ci au lieu-dit de la Roche aux Corpias.

 Histoire

Comme beaucoup de petites communes, l'origine de Monthermé n'est pas connue avec exactitude. Il en va de même pour le nom du bourg, lequel pourrait être une déformation d'hermès, nom donné à des amas de pierres gaulois, ou de Saint Hermel, évêque missionnaire du « Pagus Arduenensis ». La situation géographique du bourg, en limite des biens du Prieuré de Prix-Les Mézières, fondé par Arnould IV de Rethel qui apporte la plus ancienne mention écrite connue de son existence (1068). 

Au XIIe siècle, Wither, Comte de Rethel, fonda plusieurs Abbayes sur les terres qui lui appartenaient. Ainsi, il fonda en 1128, à Monthermé l'Abbaye de Laval Dieu destinée à des Chanoines réguliers de l' Ordre de Prémontré sous le Vocable de Saint Rémi. En 1148, il fit construire l'Abbaye cistercienne d'Elan, située dans la région des Crêtes préardennaises. C'est également de cette époque que sont datés les éléments les plus anciens de l'église Saint-Léger,paroisse du bourg. Monthermé, qui fait partie de la Châtellenie de Château Regnault, entre successivement dans la Maison de Flandre, la Maison de Bourgogne, de Guise puis de Conti lesquels la cèdent à Louis XIII en 1629.

Monthermé vit de l'exploitation de la forêt ainsi que de plusieurs ardoisières. L'année 1749 voit apparaître une verrerie à proximité de l'Abbaye de Laval Dieu et, en 1765, on construit les premiers fours à puddler. C'est sur ce secteur, situé entre la Meuse et la Semoy que se concentrent, encore aujourd'hui les principales industries de la commune.

Un peintre Belge est né à Monthermé : William  Degouve de Muncques

(Source d'un ancien baraquin expatrié dans l'Aisne)                                                          

La grotte de Manacor, Majorque

Copyright Webardennes